Vous avez choisis de vous deconnecter de Guadadvent


confirmer | annuler

Identifiez-vous en utilisant ce formulaire


Pas encore inscrit? Cliquez ici

Vous avez oublié votre mot de passe ou pseudo, cliquez ici
Titre: Quand on perd l'essentiel!

Amos 6:13
Vous vous réjouissez de ce qui n'est que néant, Vous dites: N'est-ce pas par notre force Que nous avons acquis de la puissance? (LSG)
Lire la suite | partager
Ecole du Sabbat : La loi de Dieu Le Divin Maitre
EDS- La leçon de l'Ecole du Sabbat
Le guide détude quotidienne officiel de l'Église Adventiste du 7ème jour, pour les adultes, version texte, pdf et podacast mp3.
(existe pour les sections: compagnons, explorateurs, berceau)

Traduit en 90 langues, en vente ici à "La Maison Vie et Santé"

Thème du 3√®me Trimestre 2014: Le Divin Maitre



Titre de la lecon:
La loi de Dieu

Etude n 10 - Du 30 Ao√Ľt au 5 Septembre 2014
Leçon de Lundi  
Jésus approfondit le sens de la loi

Après avoir établi la perpétuité des dix commandements, Jésus poursuit son Sermon sur la montagne, en mettant en avant quelques exemples spécifiques des lois de l'Ancien Testament. Les gens avaient tellement mal interprété ces commandements spécifiques que Jésus sentit le besoin vital d'expliquer leur véritable signification.

Quel contraste Jésus établit-il avec chaque aspect de la loi mentionné dans le sermon sur la montagne ? À quelle autorité fait-il appel dans chaque cas ? Mt 5.21-44.

Remarquez que dans chaque exemple, J√©sus cite d'abord un texte de l'Ancien Testament (Ex 20.13, 14 ; Dt 5.17, 18 ; Ex 21.24 ; Lv 24.20 ; Dt 19.21) puis semble le discuter. J√©sus est-il en train de discr√©diter la loi ? Bien s√Ľr que non. En expliquant et d√©veloppant ce que les chefs religieux avaient r√©duit √† de simples formalit√©s, il ne faisait que contraster les enseignements des pharisiens avec le v√©ritable sens de la loi.

Les rabbins citaient la tradition comme leur autorit√© en mati√®re d'interpr√©tation de la loi. En revanche, J√©sus parlait de sa propre autorit√©, √©tant lui-m√™me le L√©gislateur. L'expression ¬ę mais moi je vous dis ¬Ľ apparait six fois dans ce chapitre. Qui d'autre √† part le Seigneur lui-m√™me pouvait bien affirmer une telle chose ?

Ce qu'il y a de fascinant, √©galement, c'est que les exigences du Christ allaient bien au-del√† de la forme de la loi. Ses enseignements comprenaient l'esprit derri√®re la lettre de la loi. L'esprit qui donne du sens et de la vie √† ce qui autrement n'est que pur formalisme. L'observation de la loi, en elle-m√™me, en tant que but en soi, n'am√®ne √† rien d'autre qu'√† la mort si la loi n'est pas comprise comme une expression du salut par la gr√Ęce.

Voyez l'attitude des scribes et des pharisiens d√©crite dans Matthieu 23.3-5; Mt 23.23-28. Comment peut-on ob√©ir aux commandements de Dieu sans r√©serve, mais sans tomber dans la m√™me hypocrisie et le m√™me l√©galisme ? Quel r√īle crucial la compr√©hension de la gr√Ęce joue-t-elle pour nous √©viter de tomber dans le l√©galisme ?





--------------------------------------------------------

Cette étude a été lu 1563 fois


Discutez de la leçon de l'Ecole du Sabbat sur notre Forum dédié

 


Etudes disponible pour le trimestre:
Le Divin Maitre


 

Webmaster et administrateur David Bergina pour www.davidbergina.com
Copyright(c) Mai 2005, F√©vrier 2013. Tous droits réservés
Powered by berginet.net