Vous avez choisis de vous deconnecter de Guadadvent


confirmer | annuler

Identifiez-vous en utilisant ce formulaire

Pas encore inscrit? Cliquez ici

Vous avez oublié votre mot de passe ou pseudo, cliquez ici
Titre: Magnificence de Dieu

Osée 14:8
Éphraïm, qu'ai-je à faire encore avec les idoles? Je l'exaucerai, je le regarderai, Je serai pour lui comme un cyprès verdoyant. C'est de moi que tu recevras ton fruit. (LSG)
Lire la suite | partager
Ecole du Sabbat : Le Christ et la loi dans le sermon sur la montagne Le Christ et sa Loi
EDS- La leçon de l'Ecole du Sabbat
Le guide détude quotidienne officiel de l'Église Adventiste du 7ème jour, pour les adultes.
(existe pour les sections: compagnons, explorateurs, berceau)

Traduit en 90 langues, en vente ici à " La Maison Vie et Santé "

Le thème de ce trimestre: Le Christ et sa Loi



Titre de la lecon:
Le Christ et la loi dans le sermon sur la montagne

Etude n 4 - Du 19 au 25 Avril 2014
Leçon de Jeudi
Lex Talionis

Texte de référence Mt 5.38-48.

Le thème commun qui apparait ici (Mt 5.38-48) est la vengeance. Ce premier thème concerne les nombreux commandements clans la loi mosaïque qui sont construits sur le principe de rétribution d’un crime par un châtiment égal, idée appelée lex talionis, terme latin signifiant « loi du Talion. »

Nous le voyons dans un certain nombre de passages (Ex 21.22-25, Lv 24.17-21, Dt 19.21), la loi exigeait que le contrevenant subisse la même chose que la victime. Si la victime perdait un œil, un bras, un pied, ou la vie, le contrevenant aussi. Cette « loi du Talion » était courante dans un certain nombre de civilisations antiques. Pourquoi pas, puisqu’elle semble révéler un principe simple de justice ?

Il est important de comprendre que ce principe est là pour limiter la vengeance, c’est-à-dire d’empêcher les gens de retirer davantage d’un tort commis envers eux qu’ils ne sont autorisés de plein droit à retirer. Ainsi, à de nombreux égards, cette loi devait assurer que la justice n’était pas pervertie.

Par conséquent, dans Matthieu 5.38-42, Jésus n’est pas forcément en train d’attaquer la légitimité de la loi qui exigeait qu’un individu soit puni pour un crime. Plutôt, Jésus met l’accent sur la réaction des chrétiens envers ceux qui essaient de profiter d’eux. Au lieu de chercher des occasions pour se venger, les chrétiens doivent « riposter » avec bonté, ce que nous ne pouvons faire que par la grâce de Dieu qui agit en nous. En faisant cet appel, Jésus nous amène à un niveau supérieur dans notre compréhension de ce que cela signifie, être un disciple du Seigneur.

L’antithèse finale s’intéresse à l’attitude qui encourage l’amour pour ses amis et la haine pour ses ennemis. On trouve le commandement d’aimer son prochain dans Lévitique 19.18. Aucun texte clair n’appelle à haïr ses ennemis, même malgré Deutéronome 23.3-6.

Dans le contexte de l’époque de Jésus, les Juifs vivaient sous l’occupation du pouvoir tyrannique romain et étaient considérés comme des citoyens de seconde classe dans leur propre pays. Si l’on considère leur oppression, ils se disaient probablement qu’ils avaient raison de haïr leur ennemi, qui parfois les opprimait sévèrement. Jésus leur montrait une meilleure façon de vivre, même dans des circonstances loin d’être idéales.

Lisez Matthieu 5.44, 45. Que nous dit Jésus dans ces versets ? Plus important encore, de quelle manière pouvez-vous appliquer cet enseignement clans votre vie personnelle face à quelqu’un qui vous a causé du tort?





--------------------------------------------------------

Cette étude a été lu 1631 fois



Vous pouvez participer à la discussion de la leçon de l'Ecole du Sabbat sur notre Forum dédié:

 


Etudes disponible pour le trimestre:
Le Christ et sa Loi

 

 

 

 

Webmaster et administrateur David Bergina pour www.davidbergina.com
Copyright(c) Mai 2005, FĂ©vrier 2013. Tous droits réservés
Powered by berginet.net